Histoire de marais salants

L’envers du décor : deux marais salants ; deux communes ; deux conceptions opposées de l’environnement…

Le tourisme est actuellement l’activité principale de l’île et on ne peut nier l’importance des marais salants dans l’image présentée et appréciée jusqu’alors par les visiteurs.

Et cependant, nous sommes de nouveau confrontés, dans deux communes voisines, à une conception totalement opposée de l’image qu’elles souhaitent donner de l’île en général, et de leur commune en particulier.

Pour l’une de ces communes,* on ne peut que s’inquiéter de  sa conception malveillante de la notion de respect du patrimoine ; pour l’autre, on ne peut que la féliciter pour une tentative de réhabilitation d’un marais salant.

Pour la première, nous observons, consternés, la mise à mort d’un marais salant (marais de la Prée au Jonc) que la municipalité précédente avait voué à une réhabilitation de qualité.  Aujourd’hui, ce marais asséché par un bûsage impitoyable, sous le prétexte fallacieux qu’il provoquait des arrivées intempestives d’eau de mer et aurait mis à risque une partie de la commune, offre désormais aux vacanciers la triste image d’une destruction maladroite souhaitée par une municipalité obtuse.

Pré aux joncs

Malgré la destruction en cours, le marais résiste et nous offre encore des couleurs à contempler et à entrevoir les traces géométriques de sa conception.
On peut remarquer la « salorge » à gauche, rare survivante d’un lieu de stockage du sel.
Cette construction ancienne typique est-elle condamnée ?

Pour l’autre,** nous assistons avec plaisir à la réhabilitation d’un marais salant près du rond-point de l’Europe, sous la férule d’un maitre saunier d’une extrême compétence.

RP de l’Europe 1

RP de l’Europe 2

Quel est votre choix ?
Quelles images nous réjouissent le plus ?
Quels paysages souhaite-t-on voir perdurer à Noirmoutier ?
D’autres marais sont actuellement en cours de destruction un peu partout dans l’île, illégalement dans la plupart des cas, par assèchement ou par comblement.

Les priorités et la courte vue de certains de nos élus sont tout simplement navrantes.

————————————–

* en l’occurrence, l’Épine.
** en l’occurrence, La Guérinière.

Une réflexion au sujet de « Histoire de marais salants »

  1. Noirmoutier,c’est
    —- »le fric. »…(excusez pour le langage)
    ou
    —-l’authentique…
    A court terme,l’authentique peut ne pas etre  »payant »et,pourtant,développer un tourisme de l’authentique,de l’environnement,cela pourrait etre grandement valable,et,serait source de richesse,à très moyen terme…(le temps des réflexions…)
    Organiser notre tourisme autour
    —des ballades/randonnées,en compagnie de connaisseurs de l’ile (les touristes en re-demandent)
    —-des circuits en vélos (il est très instructif de consulter de très nombreux sites sur les villes ayant obtenues le label vacances environnementales,en France et à l’International…)des villes ont été labellisées villes /cyclistes…et,cela marche…
    Et,Noirmoutier s’y préterait grandement
    C’est tout de meme mieux que de voir,dans notre centre ,des familles agglutinées autour des marchands de glace
    L’ile regroupe de nombreux talents
    —pécheurs et criées
    —pommes de terre et cultures/info
    —conteurs et maisons historiques
    —-sauniers et exploitation des marais
    —-Poissons/crustacées et stages de cuisine
    —–ETC…
    Certaines manifestations sont organisées parfois….mais,pas systématiquement
    D’autres seraient à développer
    Ces manifestations seraient payantes(mais à participation abordable…)Que l’ile  »rentre dans ses fonds »
    Et,les  »meneurs d’activité »…grandement valorisés(et,bien sur,payés par les touristes)
    Faire appel à la  »connaissance locale » et à sa richesse plutot qu’à des bureaux d’étude  »aseptisés »

    Les marais font partie de la  »RICHESSE » de l’ile
    Ne les supprimons pas
    Et,pourquoi ne pas  »faire tourner un marais….avec les touristes,inscrits en stage/info/applications pratiques…
    Il me semble que la ville de Noirmoutier est propriétaire d’un marais…
    Voila une idée à développer…

Laisser un commentaire