Champ éolien : le projet est enterré

Courrier vendéen du 11 novembre 2010

Selon l’article du Courrier Vendée du 11 novembre 2010, que vous pourrez lire en cliquant sur la miniature ci-dessus, une pétition contre l’installation d’un champ éolien en mer entre les îles de Noirmoutier et Yeu aurait récolté environ 1400 signatures.

D’après le Président de l’association NÉNY (Non aux Éoliennes entre Noirmoutier et Yeu), même si le site n’est plus considéré par le gouvernement comme prioritaire, « rien ne permet de dire que ce projet ne se fera pas. »

L’association restait donc sur ses gardes.

Cependant, selon AFP, le Président de la République aurait écrit mi-novembre à Philippe de Villiers pour lui dire que le gouvernement « a décidé de ne pas retenir la zone au large de l’Ile de Noirmoutier » dans les appels d’offres nationaux pour la construction de quelque 600 éoliennes en mer.

8 réflexions au sujet de « Champ éolien : le projet est enterré »

  1. le dernier article de O-F sur le courrier de l’élysée à M de Villiers sur la « non retenue du site de l’île d’yeu pour l’éolien en mer  » doit mettre dans l’embarras pas mal d’élus. Ce dossier de l’éolien à plusieurs tiroirs, économique, politique, écologique. A lire beaucoup sur le sujet, le projet rejeté aurait du prendre en compte encore plus l’intérêt des pêcheurs et des habitants de l’île d’yeu! comme un politique l’écrit: » pour une fois qu’un consensus, élus, population, écologie est d’accord , l’état semble refuser » Les retombées économique risquent encore une fois fuir la vendée! en tout cas politiquement il y en a qui doivent pas être bien dans leurs baskets.

  2. nous sommes en démocratie,aussi les partisants de ce projet vont continuer à travailler et à argumenter pour que ce projet vienne à son terme.
    Attendons 2012
    Georges

  3. Le problème est justement que c’est un politique qui parle de consensus !!! or un politique est toujours partisan…
    Si consensus il y avait eu, aurait on entendu parler de ce projet dans des termes aussi variés ?
    Ce n’est peut-être pas un si bon projet au sens « développement durable » dans ses trois volets : environnement, social et économique

  4. La probleme de ce projet est qu’il soulève le syndrome habituel NIMBY (Not in My Backyard…pas dans mon jardin!).
    Il est est clair qu’avoir un champ d’Eoliennes mêmes peu visibles mais bien présentes et plutôt ennuyeuses (fonds dérangés, peche et plaisance perturbées, ne fait plaisir à personne. Pour autant, beaucoup d’arguments utilisés sont à la limite de la mauvaise foi; le pompon étant l’argument selon lequel les eoliennes polluent beaucoup car il faut des centrales thermiques pour compenser les jours de non production…Les ecolos du reste du monde ne semblent pas si opposés que cela à l’Eolien…

  5. La position d’autres élus tel que louis Guédon (ump) montre que toutes les tendances politique se rassemble autour d’un projet qui au delà de la vision d’ éoliennes représente un enjeu économique important pour la région. La population maritime de l’île d’yeu semble elle aussi d’accord pour le projet! il ne faudrait peut-être pas passer à côté d’une opportunité. Certes la vision d’éoliennes est loin d’être le plus beau paysage qui s’offre aux yeux, mais notre région vendée peut elle se passer d’un apport financier conséquent. En tant qu’habitant et responsable d’association,il n’est pas facile de répondre. Je crois également que tout les élus de notre île doivent avoir une position tranchée. Eux peuvent savoir l’impact environnemental et financier de ce parc éolien, en leur âme et conscience, et pourquoi pas un référendum îlien sur la question?

  6. Il semble qu’une signature soit en cours pour un champ d’Eoliennes « au large de St Nazaire (!) » ….

Laisser un commentaire