Pluvial à Noirmoutier

Noirmoutier, 7/10/2010

Ci-dessus, la photo d’une bouche de pluvial prise le jeudi 7 octobre 2010 dans le centre ville de Noirmoutier  à marée haute d’un coêfficient de 110.

Les causes de cette remontée peuvent être diverses : nappe phréatique, infiltrations, clapets peu étanches, réseau de pluvial anarchique… mais il est clair qu’en cas de pluie conjuguée à la grande marée, c’est une nouvelle fois l’inondation du centre ville.

4 réflexions au sujet de « Pluvial à Noirmoutier »

  1. Question : A-t-on « analysé » l’eau sortant de cette bouche pour voir s’il ya une communication ou un mélange avec l’eau salée de la mer ?
    A mon avis question primordiale pour constater les causes et remédier (peut-être) à une inondation majeure du centre-ville !
    Question supplémentaire d’un inhabitué des devoirs de l’administration communale : N’est-ce pas dans les intérêts (et les responsabilités) de la Mairie d’en trouver les causes ?

  2. Bonjour, En effet il revient aux Maires des communes de faire le necessaire en amont pour connaître les causes et y remedier. Sur l’île nous avons les structures qui permettent de connaître et de remedier aux eventuels problémes causés par les eaux de ruissellement ou les nappes phréatique, ainsi que les fossés des marais! mais quand on voit l’état de certains lieux, nous sommes en droit de nous poser des questions, plus difficile sera d’avoir les réponses.

  3. À mon co-commentaire « modot guy » :
    Bonsoir et merci d’une réponse à mes questions. Or, cette réponse n’entraîne à un inhabitué que des questions plus profondes : Avec vos connaissances vous avez toujours des questions ? A l’égard de l’état de certains lieux, difficulté d’avoir des réponses ?
    Au lieu de mettre des fonds (même avec des subventions peut-être) pour construire « le plus beau rond-point de la France » (qui ne représente que des débris imcompréhensibles à quelqu’un arrivant pour la 1ère fois en ville) il fallait à mon avis trouver des moyens (subventionnés bien sûr) pour sauvegarder tout d’abord le patrimoine et ses habitants / commerçants avec leurs biens !
    N’est-ce pas la seule réponse (facile) et la question à se poser et à présenter à la Mairie ?

    Remarque marginale : L’actuel concept d’une circulation en ville avec afflux de riverains, marins professionels et de plaisance, approvisionnement des commerces et des marchés ainsi que visite de touristes est désastreux. Il entraîne des bouchons et surtout une pollution absolument évitable. Mais c’est une autre discussion … A suivre !

  4. Bien entendu je suis d’accord avec l’ensemble de votre intervention,ce qu’il y a de plus difficile en particulier sur l’île c’est d’avoir des réponses des autorités en place. Nombres de courriers recommandés sont sans réponse; aussi il faut chercher dans d’autres structures pour avoir début de réponses. A cela je tire mon chapeau aux intervenants de 12/12 qui arrivent à mettre en place des dossiers très interessants.Pour le reste en effet c’est une autre discussion que j’ouvre sur mon blog et qui je l’espère fera prendre conscience des enjeux réels, pour la population de barbâtre, et de notre île.

Laisser un commentaire