Un littoral si convoité…

plage des lutins

plage des lutins

A la place du petit bois de cyprès et de tamaris, savez-vous quoi qu’y aura ?
DEUX constructions plantées dans la dune, à quelques mètres de la petite plage des Lutins encore existante à marée basse à l’Herbaudière.
On y espère même un accès direct à la mer, à travers l’espace protégé par l’ONF, à moins que ce ne soit la mer qui accède bientôt aux maisons…
Il ne restera plus qu’à prolonger l’enrochement aux frais de la communauté et la vue sera belle !
A défaut de nous faire entendre du tribunal qui, pour le moment, ne tient compte que du POS datant de 1998, nous essayons de sensibiliser les institutions aux conséquences d’un tel projet immobilier sur un littoral déjà fragilisé.
Ceci prouve que tempêtes et procès ont bien peu de pouvoir au final…

 

 

Une réflexion au sujet de « Un littoral si convoité… »

  1. Bonjour,

    Nous sommes propriétaires (depuis 7 générations) avenue Mourain à l’Herbaudière, juste derrière la colonie St Oustrille, et nous adhérons totalement à votre démarche de préservation du site de la plage des lutins. Faudra-t-il un drame comme à LA FAUTE pour que tous ces bons penseurs et décideurs se rangent enfin au raisonnement du BON SENS. Nous constatons déjà depuis des années l’érosion de la dune et des enrochements vont devenir rapidement nécessaires au prolongement du cimetière, ce qui devrait donner à réfléchir à de futurs propriétaires de ces terrains si convoités !! Pourquoi d’ailleurs ne pas envisager l’achat de ces terrains par le conservatoire du littoral ???

Laisser un commentaire