Idées reçues sur le PPRL : le Préfet répond

Dans une note de presse du 16 novembre, la Préfecture de la Vendée répond à une série de contre-vérités qui ont été mises en avant dans le débat concernant le PPRL de l’île de Noirmoutier.

  • Le PPRL a été fait par des fonctionnaires éloignés du terrain : c’est faux!
  • L’État reste bloqué sur ses certitudes : c’est faux !
  •  Il suffit de construire des digues pour protéger définitivement la population : c’est faux!

Par contre, il est vrai de dire que l’État est ouvert à la discussion, qu’il a une approche globale des moyens de protection, et que le risque s’est déjà  concrétisé, notamment en 1882 et en 1937.

Pour lire la note presse de la Préfecture, cliquez ici.

Une réflexion au sujet de « Idées reçues sur le PPRL : le Préfet répond »

  1. La réponse de Monsieur le Préfet rétablit la vérité, malheureusement les Noirmoutrins sont tellement habitués aux propos du sénateur honoraire, qu’ils en ont oublié leur bon sens et leur libre arbitre.
    Depuis des années, les élus de l’Ile trainent les pieds pour mettre en place ces mesures de sécurité qui s’imposaient de par la loi et par simple respect pour la vie des iliens. Il a fallu que Xynthia tue pour qu’ils commencent à se poser des questions.
    Vous souvenez de la réunion tenue par le Président de la Communauté de Commune quelques semaines avant ce cataclysme où les habitants de l’Ile avaient été « chauffés » pour déjà s’opposer aux mesures et s’insurger contre la LOI.
    Nous devrions tous remercier Monsieur le Préfet pour la saine réaction parue dans la presse.

Laisser un commentaire