Restauration de la Porte aux Lions

L’Abbaye de la Blanche, fondée en 1205 par des moines cisterciens sur l’île de Noirmoutier, s’est développée au nord de l’île jusqu’au XVème siècle. Vendue comme bien national à la Révolution, cette abbaye est actuellement une propriété privée dont l’entrée est interdite.

L’église et son cloître ayant progressivement disparu, il ne subsiste aujourd’hui des bâtiments anciens que l’hôtel  abbatial du XVIIème siècle et ses dépendances, le bâtiment conventuel reconstruit au XVIIIème,et l’entrée monumental de l’enclos abbatial, communément appelée « Porte aux Lions ».

En mars de cette année, une demande de permis de construire a été déposé pour la restauration de cette porte (monument historique: inscription par arrêté du 2 décembre 1926). L’architecte des Bâtiments de France a donné son accord, estimant que « les matériaux et la mise en oeuvre de ce chantier sont très respectueux de la qualité architecturale de cet édifice. »

Une  carte postale visible sur le blog de L’Étrille nous donne un aperçu de la qualité du monument. L’Étrille nous propose d’autres vues de l’Abbaye sous forme de carte-postale ancienne sur cette page. (Déroulez vers le bas de la page.)

Porte aux Lions, élévation nord

En cliquant sur la miniature ci-dessus, vous pourrez voir le plan de l’élévation sud extrait du dossier de demande de permis de construire déposé à la Mairie de Noirmoutier.

Le domaine de la Blanche est un domaine privé, désormais complètement fermé au public. Il fut une époque où les propriétaires permettaient la circulation dans le chemin entre le  bois classé et les bâtiments et terres du domaine, mais ce temps est révolu.

En 1981, les propriétaires ont demandé que l’ensemble de ce site remarquable soit classé, c’est à dire:

  • les prairies humides
  • le système d’évacuation des eaux pluviales vers la mer : des petits canaux bordés de pierres traversant le domaine et sortant, grâce à un coëf dans la digue d’enceinte sur la plage de la Blanche; ce système d’évacuation a été créé au XIIème siècle par les moines;
  • une pêcherie d’eau douce médiévale créée à la même date;
  • un étang récupérant les eaux pluviales

Des plantes rares, espèces en voie de disparition, on été répertoriées dans le bois de chênes verts, surtout des daphnés, et de nombreuses autres dans les zones humides.
Pour toutes ces raisons, le domaine est classé Natura2000 (classement européen pour les sites uniques et remarquables); il est classé sous l’article L. 146-6 du Code de l’urbanisme, relatif à la protection et à la sauvegarde des sites et paysages remarquables et caractéristiques du littoral;  et il est classé ND dans le POS (c’est à dire, un espace naturel à protéger) .

Lors d’une révision du POS en 1993, il a été envisagé de passer ces terres en zone agricole, mais ce projet n’a finalement pas abouti. Or, le PLU de 2004  classe l’ensemble du domaine en zone agricole, même les espaces « étangs et pêcheries », sauf la partie boisée proche de la mer, qui reste ND.

C’est avec plaisir que Vivre l’île 12 sur 12 apprend que l’on envisage la restauration de la Porte aux Lions. Nous espérons que le reste du patrimoine architectural du domaine pourra aussi être protégé, ainsi que les zones naturelles uniques et remarquables.

2 réflexions au sujet de « Restauration de la Porte aux Lions »

  1. La demande de permis de construire est elle assortie d’une demande de subvention ? Si oui, on comprend mal que l’accés à un des seuls monuments historiques de l’ile (avec le chateau)soit interdit par les héritiers de la personne visionnaire qui avait demandé le classement de cette abbaye. Il me semble d’ailleurs que l’accès de la plage en bordure de l’Abbaye est également fermé. Est ce légal ? Si ce n’est pas légal il faut que les services municipaux exécutent leur tâche qui est notamment de faire respecter la loi.
    Pour mémoire, l’hôtel Jacobsen qui engloutit de nombreuses subventions venant de différents organismes n’est ni classé, ni inscrit.

  2. sur les travaux concernant l’accessibilité de la ville aux personnes à mobilité réduite:

    On est en train de défigurer complétement le devant du port de Noirmoutier en remplaçant tous les pavés historiques des trottoirs par un revétement moderne
    Ne pouvait-on pas revoir le trafic automobile (avec réduction de la chaussée aux autos)pour ouvrir,sur la chaussée un passage protégé ????
    Ces travaux seront la vitrine de Noirmoutier…;alors que tant de trottoirs de la ville sont incompatibles avec une marche sécurisée des piétons..;sur ces dits trottoirs
    Les rues sont envahies
    –de piétons
    –de poussettes d’enfants
    –de personnes agées
    qui n’ont d’autres choix ,pour se déplacer ,que de marcher sur les secteurs réservés aux automobiles…au risque de se faire renverser…

    Affiches publicitaires à tendance commerciale
    D’un coté
    —le plus beau rond point de France(désigné par une revue spécialisée/professionnelle…nombre de dossiers déposés?
    De l’autre
    —une superposition,au dessus de ce dit rond point de panneaux
    d’informations culturelles
    de Brioche
    de Produits de la Mer
    de Transports/Parking
    Nous n’avons pas le meme sens de l’esthétique

Laisser un commentaire