Les boues sur la plage de la Linière

of-7v2008.jpg

Cliquez sur la miniature ci-dessus pour lire l’article paru dans Ouest France du 7 mai 2008, intitulé Les boues du port de plaisance valent bien une plage?

Il est compréhensible que le maire de Noirmoutier, qui découvre les dossiers, n’ait pas apprécié toute la différence entre ces opérations. En effet, il s’agit de trois rejets différents.

Les boues issues du dévasage du port de pêche ont été clapées au large du Pilier (voir notre article ici).

Le dévasage du port de plaisance a défrayé la chronique au début de l’année (voir nos articles ici et ici). Les boues issues de ce dévasage ont été rejetées sur l’estran à la Linière. L’opération a été autorisée par la préfecture sans comité de suivi. Nous venons de recevoir les documents qui doivent nous permettre de juger de la qualité de ces boues.

Comme nous l’écrivions ici, les sables extraits du chenal d’accès du port de pêche, utilisés pour recharger la plage de la Linière, sont propres, bien que noirs.

Une réflexion au sujet de « Les boues sur la plage de la Linière »

  1. Pavillon noir.
    Ainsi, le préfet de vendée a annulé au moment opportun le comité de suivi du port de plaisance de l’herbaudière, autorisant de ce fait , le rejet sur l’estran à la linière des boues provenant du dévasage du port, cet excécrable méfait accompli, ce même préfet réinstalle le comité de suivi. Puis l’autorité portuaire propose, après coup, une analyse des boues rejetées. Etant donné les circonstances plutôt pitoyables de la mise en oeuvre de ce chantier au mépris le plus élémentaire de l’environnement, on ne peut que douter de l’indépendance des mesures et des résultats, voire de leur authenticité -tout est possible, on ne peut exclure aucune possibilité de coup fourré, puisque cela semble être la politique appliquée dans le cas présent. Malheureusement pour la justice et la démocratie participative.
    Un habitant de la linière est – quant à lui – tout à fait satisfait de la nouvelle plage où il peut aller pêcher les soles à la fourche!!!
    Affligeants faits divers noirmoutrins, la plage de la linière autrefois réputée pour son beau sable blond et ses jeux de plage se met en deuil grâce au sable vaseux du chenal d’accès au port.
    Incidemment,deux pompes électriques vomissent sur cette même plage après chaque pluie, la lessive issue du ruissellement de la plaine agricole engraissée aux produits phytosanitaires.
    Vous dites : »Pavillon bleu, on devrait dire: »Pavillon Noir en berne ».

Laisser un commentaire