Mr le maire de Noirmoutier nous invite à venir planter « un arbre pour le climat »  par solidarité avec tous les pays qui luttent contre le réchauffement climatique.  Nous ne pouvons que saluer ce geste de solidarité sur une île qui ne serait même pas concernée par la montée des eaux.!…… (voir les différents articles sur l’élaboration du PPRL).

 Et si cette opération n’était pas qu’une simple opération de communication qui profite de l’actualité ambiante de la COP21 ?

Et si l’écologie devenait l’idéologie dominante de nos élus ? Cette plantation d’un figuier serait alors le premier geste d’une longue série de mesures visant à faire de l’île un territoire ou l’expression « développement durable » prendrait toute sa signification.

Laissons-nous rêver…un nouveau PLU va vite être mis en place.  Il mettra fin à un urbanisme débridé qui depuis quelques dizaines d’années détruit peu à peu les zones naturelles de l’île.

  • Tous les terrains actuellement constructibles vont devenir des zones à boiser en priorité.
  • Les projets immobiliers dans les zones humides, réservoirs exceptionnels de biodiversité, seront abandonnés (fin de la procédure des Prés Patouillards).
  • Des mesures de protection permettront à la flore si particulière et si rare des dunes de se développer : aucune construction ne sera plus autorisée dans ces milieux et la maison sur la dune des Thibaudières à l’Epine, dont le permis a été annulé, sera enfin démolie.
  • Pour chaque arbre arraché lors du rehaussement de la digue du polder de Sébastopol, deux seront replantés. De réels corridors écologiques seront maintenus dans les zones urbanisées (trames vertes et bleues) pour un transit enfin possible des espèces animales et végétales.
  • Pas question non plus de densifier l’urbanisation des bourgs, à la place de chaque construction prévue un figuier sera planté.
  • Des subventions viendront soutenir les agriculteurs mettant en place des méthodes de culture non polluantes.
  • Des aides et des mesures vraiment contraignantes permettront l’éradication des plantes invasives que sont le Baccharis et l’Herbe de la Pampa.
  • Tous les projets de parkings, véritables déserts écologiques, seront interdits. Des arbres seront replantés à la Prée -aux- Ducs. Une zone verte de détente et de loisirs viendra remplacer le projet de parking pour camping-cars envisagé sur le terrain de foot de l’Epine…

Et l’imagination de nos élus nouvellement convertis à l’écologie sera sans limite dans la conception de nouveaux projets.

Oui, si un tel scénario se mettait en route, alors la COP21 aura servi à quelque chose pour l’ile de Noirmoutier et nous applaudirions de nos 2 mains la plantation du figuier. »

Composition1w