P’têt’ ben qu’oui, p’têt’ ben qu’non

Selon le Courrier Vendéen de jeudi dernier, Monsieur le Maire de Noirmoutier en l’Île donne une réponse de Normand à la question de savoir si le panneau illégal sera toléré par la Mairie l’année prochaine.

Courrier vendéen du 4 novembre 2010

4 réflexions au sujet de « P’têt’ ben qu’oui, p’têt’ ben qu’non »

  1. Cette enseigne, victime de nombreux avatars, illégale parce qu’installée en zone ZPPAUP, jusqu’à la modification occasionnée par la loi du 12 juillet 2010 (suite au désastre du Grenelle II qui a surtout suivi le lobby des afficheurs en supprimant l’avis conforme de l’Architecte des Bâtiments de France en zone ZPPAUP), doit aujourd’hui, légalement, respecter une taille maximum de 6 (six) m².

    – Monsieur le maire a t-il autorisé comme l’exige la loi, l’implantation de cette enseigne, va t-il exiger le respect de la taille maximum autorisée ?
    Oui ou non ?

    – Monsieur le maire est-il en mesure de produire cette autorisation obligatoire en bonne et due forme ?
    Oui ou non ?

    – Monsieur le maire détient le pouvoir de refuser l’implantation de dispositifs publicitaires dans cette zone. Aura t-il le courage d’interdire toute pollution visuelle dans ce cadre d’entrée de ville digne de protection ?
    Oui ou non ?

    – Cette enseigne tapageuse est-elle indispensable au bon fonctionnement de l’attraction ?
    Oui ou non ?

    – L’agression visuelle, la vulgarité, l’outrance, l’inutilité de cette enseigne peuvent-ils être justifiés par des arguments économiques ?
    Oui ou non ?

    – Les pays exemplaires, les plus respectueux en matière d’environnement visuel ne sont-ils pas également les plus performants économiquement ?
    Oui ou non ?

    C’est un environnement visuel de qualité qui vaut à la France d’être le premier pays touristique du monde.
    Oui ou non ?

    Ne gâchons pas notre bonne fortune par ces publicités en désaccord avec l’harmonie architecturale et paysagère de l’Ile.

    JLE

  2. PEUT-ON ESPERER DES ELUS UNE REPONSE AUTRE QU’UNE REPONSE DE NORMAND ?

    Tentons notre chance !

    Qu’en est-il du panneau OCEANILE sur la commune de l’Epine ?

    Réponses sans atermoiements :

    Est-ce une publicité ? OUI
    Est-ce une horreur ? OUI
    Y a t-il respect de la qualité du paysage ? NON
    Tout panneau publicitaire scellé au sol est interdit hors agglomération ? OUI
    Ce panneau est-il installé sur un terrain privé ? OUI
    L’établissement de cette publicité a-t-elle été autorisée par le propriétaire du terrain ? NON
    Le maire de l’Epine a t-il délivré une autorisation obligatoire ? NON
    Le propriétaire du terrain a t-il tenté de faire valoir ses droits ? OUI
    Monsieur le maire a t-il ignoré les revendications légitimes du propriétaire ? OUI
    Les autorités contactées ont-elles essayé de faire respecter la loi ? NON
    L’entrepreneur qui a fait ériger ce panneau est il au courant de l’illégalité de ce dispositif publicitaire ? OUI

    La police exercée par le maire, compétent en la matière, est-elle la même pour tous les citoyens ? Dans le cas présent : NON

    Peut-on espérer une amélioration de cette situation dommageable pour la justice ?
    Posez donc la question au maire!

    On peut contacter Monsieur le maire de l’Epine pour des réponses franches et sans détours :
    02 51 39 11 17 ou mairielepine@wanadoo.fr

    et faites le savoir!

    Rorodeux

  3. Si le panneau est installé sur un terrain privé, il me semble que son propriétaire peut venir le démonter…je ne vois pas à quel titre les personnes ayant mis en place le panneau intrus pourraient se plaindre…

  4. En attendant d’avoir des renseignements plus précis sur le problème du panneau de l’Océanile, nous vous prions de considérer que le sujet et désormais clos.

Laisser un commentaire