Désherbage écologique à La Guérinière

La commune de La Guérinière a pris la décision il y a six mois de tenter un désherbage des rues et des espaces communs sans produits phytosanitaires dans un souci de protection de l’environnement et des milieux aquatiques.

Pour lire l’article du Courrier Vendéen du 8 juillet 2010, cliquez sur la vignette ci-dessous.

Courrier vendéen du 8 juillet 2010

2 réflexions au sujet de « Désherbage écologique à La Guérinière »

  1. Solution préconisée: laisser pousser et regardez les autrement que comme de mauvaises herbes !!!
    Cela s’appelle « ne rien faire » si l’on veut bien appeler un chat un chat.
    Les arracher !! J’ai toujours entendu dire que cela était la solution à éviter. Les plantes ne se nourrissent pas de goudron. (ce serait formidable nous pourrions en faire du compost), mais de la terre qui est en dessous. Arracher en laissant les racines; cela résoudrait le problème du chômage car elles repoussent indéfiniment. Si l racine vient vous remontez de la terre et détruisez le revètement. La route va rapidement redevenir un chemin de terre.
    Le même problème existe avec les allées gravillonnées.
    Un peu de produit phytosanitaire, en quantité raisonnable et limitée n’est nuisible qu’aux écologistes bornés. Par définition les autres plantes n’en souffriront pas car une route se conçoit a priori sans végétaux implantés dans le goudron.
    Je pense qu’il faut savoir garder raison.

  2. Je crois qu’il faut saluer la décision de Madame le Maire de la Guerinière, quelle que soit la sensibilité à l’écologie, il est beaucoup mieux de procéder ainsi qu’elle l’a préconisé, plutôt que d’utiliser des produits phyto sanitaires, même en quantité « raisonnable »
    Tout un chacun sur l’Ile sait que nous avons déjà une bonne dose de ces produits, qui sont dûs à l’agriculture.
    Un écologiste borné

Laisser un commentaire