Augmentation importante des impôts locaux

Les redevables de l’impôt foncier de l’île de Noirmoutier ont eu une mauvaise surprise l’autre semaine en recevant leur avis d’imposition pour cette année : en effet, l’augmentation très importante du montant à régler pour le 15 octobre était totalement inattendue de la plupart des contribuables. En cliquant sur la miniature ci-dessous, vous pourrez lire l’article du Courrier Vendéen daté du 1er octobre, et apprécier les arguments du Président de la Communauté de communes, qui soutient que, puisque l’engagement de faire baisser les impôts n’a été pris qu’au niveau communal, il a été tenu. Nous espérons que le « document explicatif » qui doit prochainement être envoyé à la population nous aidera à comprendre.

Courrier vendéen du 1er octobre 2009

12 réflexions au sujet de « Augmentation importante des impôts locaux »

  1. ET bien voila c’est simple monsieur le Président de la communauté de commune,

    J’ai décidé, habitant de l’île, de ne plus faire de tri sélectif, exit les cartons d’un côté, les déchets verts de l’autre et j’en passe

    Nous avons tous fait des efforts dans le tri, apport des déchets à la déchetterie, tri des ordures ménagères, bref chacun son petit sac

    La récompense tu paie plus

    J’en veux pour mon argent, donc les efforts terminés
    plus de tri.

    Cordialement

  2. Pourquoi pas organiser une manif devant la cdc.
    « le tri c’est fini »
    cordialement

  3. Protester, oui!
    Écrire à la Communauté de communes pour demander des explications, oui!
    Mais de grâce, continuons nos efforts de tri, de compostage et de réduction de la quantité de déchets dans nos poubelles.
    Le tri est un geste citoyen, la réduction du volume d’ordures enfouies dans les décharges est dans l’intérêt général; les incitations financières à l’accomplissement de ce geste ne devraient pas le conditionner!

  4. j’ai du mal à comprendre le montant très élevé de la taxe d’ordures ménagères…
    Habitant également en région parisienne , j’ai pu comparer ce que l’on paye à Noirmoutier et ce que l’on paye en banlieue Parisienne… Norimoutier est 20% plus cher, sachant qu’en banlieue, les ramasseurs passent tous les 2 jours (OM) et tous les deux jours (recyclables) , c’est à dire qu’il ya un ramassage tous les jours de la semaine.
    A Noirmoutier, c’est 3 passages en saison (2 OM + 1 recyclables) et un passage (si je ne m’abuse) hors saison…
    Il y a comme quelque chose de bizarre…
    Un contrat juteux aurait il été signé récemment par quelqu’un…

  5. Tout est bizarre dans cette augmentation, les justificatifs du Président de la communauté de commune sont vaseux. l’excuse de la gestion du précèdent mandat est dépassée.
    Mais je vois que tout le monde est bien résigné, ca râle pas beaucoup dans les chaumières, il faut dire que pour habité Noirmoutier il faut payer et très cher, Noirmoutier ça se mérite, n’est ce pas Messieurs les élus

  6. L’augmentation de la taxe d’ordure ménagère de plus de 35% sans aucune explication ne peut que susciter notre profonde indignation. Il s’agit bien là d’un mépris total du contribuable.
    L’absence totale de communication est véritablement inexcusable un document aurait du être joint à la taxe foncière. !

    D’après le service des impôts un choix politique a été fait d’investir dans un centre de traitement des ordures ménagères mécano-biologique.
    Puisqu’il s’agit d’un investissement, celui-ci, une fois réalisé, doit permettre une baisse conséquence de cette taxe, à la hauteur de l’augmentation de cette année et des années à venir puisqu’il semblerait que d’autres augmentations devraient se renouveler dans les 2 ou 3 ans qui viennent.!!!(cf le service des impôts)

    Nous demandons par courrier à M. FAUCHER de s’engager, par écrit, auprès de tous les contribuables à baisser les impôts une fois ce centre réalisé. C’est le moins qu’il puisse faire après de tels agissements.

  7. Normal que les frais de gestion de l’état aient augmenté, monsieur le président, puisque c’est un pourcentage sur le montant de l’impôt!

  8. Le 6 octobre 2009
    Le Courrier Vendéen

    Droit de réponse suite à l’article paru dans votre N° du 1er octobre 2009.

    N. FAUCHER : « Nous n’avions pas le choix ».

    En tant qu’ancien vice-président de la communauté de communes et responsable des ordures ménagères, je ne peux pas laisser dire n’importe quoi dans la bouche du président. Le choix à l’époque d’inclure cette taxe dans le budget général fut un choix délibéré en accord avec le contrôle de la légalité d’une part, et d’autre part le service était plus efficace; plus de tournées de ramassage, ramassage du verre au porte à porte, enlèvement des appareils électroménagers. Non seulement le service a diminué (merci pour les personnes n’ayant pas de moyens de transport pour se débarrasser de ce superflu).Merci pour les propriétaires obligés de récupérer cette taxe près de leurs locataires.Faire un autre choix ne justifie pas une augmentation de près de 37%.pour une inflation de 2.8% en 2008, soit 13.21 fois le taux d’inflation sans explications aux citoyens qui ne sont pas « demeurés » pour leur faire avaler la couleuvre que vous soyez 2 ou 6 personnes par foyer. Dire « on n’avait pas le choix », et continuer depuis 18 mois à ne faire que de taper sur ses prédécesseurs, cette répétition met en évidence un manque de projets et me fait penser au principe de PETERS que je rappelle :la bonne volonté n’est pas suffisante dès lors que l’on a atteint les limites de ses compétences. En matière de responsabilité c’est comme l’histoire de « prête-moi ton couteau » « Aie, je me suis coupé, il ne fallait pas me prêter ton couteau » Il sera intéressant de lire les observations de la Cour des Comptes. Que les citoyens cantonaux n’hésitent pas à écrire leur mécontentement au président de la communauté de communes.

    Maurice CHARDONNEAU

  9. Le 6 octobre 2009
    Monsieur le président de la communauté de communes

    Rue de la Prée aux Ducs

    85330 NOIRMOUTIER EN L’ÎLE

    Objet : taxe foncière 2009

    Monsieur le président,

    Les services du trésor public m’informent de mon imposition pour la taxe foncière 2009.

    Les années antérieures cette taxe était incluse dans le budget général à travers les quatre taxes. avec l’accord des services de l’état, je le pense.

    Pour bien différencier cette taxe et la mettre en exergue –c’est un choix- vous en avez créé une autre sans faire de péréquation avec ce qui existait.

    Comme vous le savez on apprend à compter en C.P.

    En mettant en application ces notions élémentaires, je m’aperçois que mon impôt augmente de 36.3%. avec. une réduction des services.

    Avec ces mêmes notions élémentaires vous auriez du faire une simulation pour éviter une bourde aussi grossière.

    Je tenais à vous faire part de mon mécontentement.

    Veuillez croire Monsieur le président à l’expression de mes salutations distinguées.

    Maurice CHARDONNEAU

  10. Monsieur le Président,

    Lorsque j’ai reçu ma taxe foncière, je suis restée suffoquée ! 317 euros d’augmentation (trois cent dix sept euros) ! Je payais 408 euros, on m’en demande maintenant 725 !

    J’ai d’abord cru à une erreur, mais comme je ne suis pas la seule victime, j’ai compris que c’était plus grave.

    J’ai maintenant repris mon souffle, car moi, j’en manquais, et je vous demande de bien vouloir m’expliquer de façon logique et compréhensible ce qui nous vaut cette hausse brutale et incompréhensible.

    Je n’ai pas agrandi ma maison. Je n’ai pas agrandi mon terrain. Ma retraite n’augmente que du taux légal et je n’ai pas hérité de mon oncle d’Amérique.

    Je trie mes ordures, je fais un compost avec tous mes déchets végétaux. J’ai acheté une carafe filtrante pour ne plus acheter de bouteilles d’eau, car on nous dit qu’elles sont mauvaises pour la planète. Je porte mes bouteilles de verre (puisqu’on ne me les ramasse plus) dans les conteneurs. Je trie mes emballages. Je me donne tout ce mal car j’estime que c’est une action citoyenne.

    Mais là j’ai vraiment l’impression de me faire arnaquer, car vous ne me convaincrez pas que nos ordures étaient précédemment enlevées gratuitement. Dois-je en déduire que vous voulez me faire payer deux fois le même service rendu ?

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mon mécontentement.

    Copie à Monsieur le Directeur du Centre des Finances publiques de Challans.

  11. Et ce d’autant plus que le service rendu à domicile me semble avoir baissé…
    Moins de ramassages, plus de ramassage de verre…

    A la Guérinière, le pauvre employé de la société de ramassage était souvent TOUT SEUL en fin d’été (conduite + ramassage) et donc était en retard (et en panique) …

  12. J’ajouterais les remarques suivantes, en vrac et dans le désordre (excusez-moi) :

    1 – tenter de donner des explications en passant de « dépenses totales en euros », à des « dépenses en euros à la tonne » n’est pas honnête ni claire, surtout lorsque de 2002 à 2008, la fréquentation de Noirmoutier a bien évolué.

    2 – dans le mille feuilles commune, communauté, syndicat, département, intervenant privé, qui négocie mal ? qui joue avec les différentes lignes budgétaires ? qui n’a aucune valeur ajoutée et est en trop ? …

    3 – je suis parfois très étonné du planning des collectes qui semble parfois ne pas du tout tenir compte des vacances qui font s’ouvrir les résidences secondaires, vider les greniers, augmenter la production de déchets.

    4 – avec tout le respect que j’ai pour les personnes qui s’engagent dans des responsabilités civiques, quand aurons nous des élus qui utiliseront leur mandat comme un moyen au service de l’intérêt général, plutôt que comme une fin au service d’intérêts plus personnels ?

Laisser un commentaire