Jacques Oudin quitte la Présidence de la CLE

Courrier Vendéen 26iii2009

Cliquez sur la miniature pour lire l’article du Courrier Vendéen du 26 mars 2009.

Depuis sa création en 1997, la Commission locale de l’eau de la baie de Bourgneuf était présidée par Jacques Oudin. Désormais, la CLE sera présidée par Robert Guérineau, maire de Saint Gervais.

La CLE se trouve en désaccord avec l’État au sujet du Sdage  (Schéma Directeur d’aménagement et de gestion des eaux) du bassin Loire-Bretagne, trop contraignant à ses yeux. Selon le Courrier Vendéen (voir article ci-dessus), Monsieur Oudin prétendrait que « une terre considérée ici comme sèche pourra désormais être recensée au titre des zones humides pour peu qu’il y ait des traces d’eau dans le sous-sol ». Si c’était le cas, ce serait effectivement inquiétant! Cependant, nous pouvons nous rassurer en lisant l’Article 2 de la loi du 3 Janvier 1992, codifié à l’article L 211-1 du code de l’environnement (la Loi sur l’eau):

on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année.

En examinant soigneusement la photo parue dans le Courrier Vendéen, on constate que les membres de la Commission Locale de l’Eau boivent de l’eau en bouteille…

Une réflexion au sujet de « Jacques Oudin quitte la Présidence de la CLE »

  1. je crois que l’ananlyse mérite d’être complétée par

    Art R.211-108 du code de l’environnement

    1° En l’absence de végétation hydrophile, la morphologie des sols suffit à définir une Zone Humide
    2° La délimitation des ZH est effectuée à l’aide des cotes de crue ou de niveau phréatique pertinentes au regard des critères relatifs à la morphologie des sols et à la végétation

Laisser un commentaire