Mimosa en fleur !

Mimosa

Depuis une dizaine de jours déjà, le mimosa fleurit sur notre île. Ci-dessus, photo prise hier après-midi dans un jardin de Barbâtre.

Déjà le 18 janvier, l’office de tourisme de l’île publiait un communiqué de presse annonçant  l’éclosion des boules jaunes.

Le mimosa est un petit arbre méditerranéen qui appartient à la famille des légumineuses. L’acacia dealbata, ou « mimosa des fleuristes », est l’espèce qui a été introduite sur l’île de Noirmoutier au milieu du 19ème siècle : lorsque le Bois de la Chaise a été loti, le propriétaire a valorisé les lots du centre du Bois, moins prisés par les acheteurs, grâce au mimosa, comme on l’explique dans cette émission  de 1993.

Traitement des algues vertes

Un an après la mort d’un cheval intoxiqué sur la plage de Saint Michel en Grève, un effort de nettoyage sans précédent est engagé sur le littoral breton.

Dans Le Figaro du 19 juillet 2010, un article que vous pouvez lire en cliquant sur la vignette ci-dessous, ou en ligne en cliquant sur ce lien.

Le Figaro, 19/7/2010

Et sur le site de l’Actu-Environnement, sur la vidéo que l’on pourra voir en cliquant sur ce lien, Bruno Le Maire et Chantal Jouanno visitent la plage de Binic et ouvrent la nouvelle usine de traitement des algues vertes; et à Hillion, Michel Guillemot, Président de l’Association Halte aux marées vertes, explique que l’aspect préventif doit primer sur l’aspect curatif – en d’autres termes, mieux vaut prévenir que guérir.

Sauvetage d’un catamaran

La première photo de notre reportage sur l’inondation au Fort Larron montre  un catamaran de 8 mètres perché à cheval sur la jetée qui borde l’avant-port.
Ce catamaran, le Waloo, appartient à un adhérent de l’association Vivre l’île 12 sur 12 qui, dès le lendemain, est venu constater les dégâts, et remettre le Waloo à l’eau.

Il ne fallait pas traîner. Waloo devait être redescendu de son promontoire sans tarder car seule une marée de coefficient maximal permettait d’envisager une remise à l’eau sans moyens mécaniques lourds. Toute l’opération a été décrite dans un article  de Voiles et Voiliers, titré « Sauvez Waloo« . C’est bien d’un sauvetage qu’il s’agissait, destiné à ramener un poisson échoué dans son élément.

L’opération est retracée dans la vidéo ci-dessus, qui reprend aussi quelques images spectaculaires tournées en pleine nuit dans le port de Noirmoutier, au plus fort de la marée (extraites d’une vidéo signée François Gendron que l’on peut voir en intégralité en cliquant ici)

Roger Giquel

Roger Giquel, le journaliste-vedette du journal télévisé des années 1970 et 1980, est décédé hier à l’âge de 77 ans.

En 1993, Roger Giquel a visité l’île de Noirmoutier pour le magazine « En flânant », qu’il présentait chaque samedi sur France 3 Ouest.

Dans la vidéo ci-dessous, du site internet de l’Institut National de l’Audiovisuel, on voit un extrait de l’émission où il rencontre Hercule, ancien Président de Vivre l’île 12 sur 12, qui évoque des problèmes qui sont toujours d’actualité.

La surcote : explications techniques

Les commentaires et explications sur les inondations du weekend dernier se réfèrent régulièrement à « l’importante surcote » qui aurait été partiellement responsable de l’inondation.

Mais qu’est-ce qu’une « surcote », et comment pouvons-nous l’évaluer?

Les surcotes et les décotes sont les différences entre les prédictions de marées et les hauteurs d’eau observées en réalité. Une surcote est un écart positif, c’est à dire qu’il y a plus d’eau que prévu. Les décotes, à l’inverse, sont des différences négatives, l’eau étant montée moins haut que prévu.

Le principal facteur déclencheur dans ces phénomènes est la météorologie. Il est ainsi courant de voir une dépression entraîner un effet de surcote et un anticyclone provoquer un effet de décote. La pression atmosphérique peut en effet contrarier ou amplifier les effets de marées, et aller ainsi à l’encontre des prévisions faites.

Dans la nuit du 27/28 février 2010, la marée de coefficient 102 (c’est-à-dire, légèrement au-dessus de la moyenne pour une marée de vive-eau voisine de l’équinoxe) a coïncidé avec une forte tempête et une surcote importante, dépassant un mètre sur le port de Noirmoutier.

Le port de Noirmoutier n’est pas un port référencé; mais le 28 février à l’Herbaudière (marée haute à 4h10), la hauteur d’eau prévue (cote marine) était de 5,82m; à Fromentine (marée haute à 4h08), la hauteur prévue était de 5,6m (Chiffres officiels du SHOM).

On peut supposer une hauteur d’eau prévue dans le port de Noirmoutier de 5,7m. Puisque le zéro NGF (ou IGN) correspond à 3m de la hauteur d’eau cote marine, cette hauteur correspondrait donc à 2,7m NGF.

Or, d’après la carte de la Communauté de communes, la hauteur du quai en face de la voilerie Burgaud est de un mètre de plus, soit 3,7m NGF. Si on estime la lame d’eau sur le quai à 10cm, cela nous donne une hauteur d’eau réelle d’environ 3,8m, c’est à dire une surcote dans le port de Noirmoutier le 28 février 2010 de 3,8m moins 2,7m : environ 1,1m.

Pour visualiser ce que cela donne, cliquez ici.

Plan d’action contre les algues vertes

« L’Etat consacrera 134 millions d’euros pour éliminer les algues vertes qui envahissent chaque année les plages du littoral breton. Le plan présenté, mercredi 3 février, en conseil des ministres par la secrétaire d’Etat à l’écologie, Chantal Jouanno, et le ministre de l’agriculture, Bruno Le Maire, court de 2010 à 2014 et prévoit notamment la création d’une filière de ramassage et de traitement des algues. »(Lire l’article du Monde.fr)

Ouest France parle d’un plan « qui ménage les agriculteurs ».

Le plan quinquennal est basé sur les recommandations du rapport de la mission interministérielle demandé par le Premier Ministre François Fillon, et remis le 20 janvier, rapport dont, cependant, les recommandations n’ont pas été rendues publiques.

D’après le journal Libération,  les associations écologistes (qui ont été reçues hier par les services de Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie), se demandaient pourquoi les agriculteurs auraient eu connaissance du rapport avant elles. (Voir aussi Ouest France du 28 janvier 2010.)

“Ce rapport devait être rendu public début décembre, on est arrivé fin janvier et c’est le monde agricole qui en a eu connaissance, il y a quelque chose qui n’est pas clair, s’alarmait Gilles Huet, de l’association Eau et Rivières à la fin de janvier.

Après avoir été reçu hier, mardi, avec d’autres écologistes par des membres du cabinet de la secrétaire d’Etat, il ne s’est pas montré moins sceptique. « On est dans la com. Sur l’axe préventif, pour l’instant c’est la nébuleuse. Il est question de la mise en œuvre de projets territoriaux, de ‘renaturalisation’ de 20 % des surfaces, de protection des zones humides sur la base du volontariat, mais qu’est ce qu’on fait si ça ne marche pas ? », s’interroge t-il.

À lire également:

Libération : les écolos sceptiques après avoir été reçus au Ministère

France Info : un plan pour éradiquer les algues vertes

Le Télégramme : déception des associations

FR3 : explication du phénomène ; reportage – Mesquer (44) ; article sur le plan d’action.

Pour un dossier très complet sur la question des algues vertes, on peut consulter le site du Télégramme de Brest, et en particulier la page des vidéos et le dossier sur les algues vertes. À consulter aussi, le site internet de l’association S-eau-S.

Nos algues ne sont pas dangereuses …

… elles sont seulement nauséabondes !

Cliquez ici pour voir le reportage de TV Vendée du 10 septembre sur l’invasion d’algues de cet été sur les plages de l’Épine et La Guérinière. Marie-France Léculée (maire de la Guérinière), Robert Burgaudeau (adjoint au maire de l’Épine) et Fanny Collier (Communauté de communes) expliquent le problème et rassurent le public.

“Home”

Si vous ne l’avez pas encore vu à la télévision, au cinéma ou sur YouTube…

Admirez ce qu’il reste des beautés du monde, en haute définition (si votre ordinateur et votre connexion le permettent).

Retour du Spray en Vendée

Le Spray of St Briac de Guy Bernardin avait quitté le port de Noirmoutier en 2005 pour un tour du monde en solitaire au départ des Sables. Il y est revenu le 1er juillet dernier après 3 ans de navigation dans l’esprit de Joshua Slocum. Revivez son arrivée en haute définition, en regardant cette vidéo en plein écran.

Et retrouvez toutes les photos et vidéos de l’aventure sur gbsailing.com

Panneaux publicitaires: une agression?

La question posée dans l’émission « On refait Paris » mardi soir (8 avril) sur France 3 -Île de France: la publicité est-elle une agression? »

on refaitparis - Ma-Tvideo France3

Cliquez sur l’image ci-dessus pour voir le face à face musclé qui a eu lieu entre Jacques SEGUELA, grand gourou de la pub, et Pierre-Jean DELAHOUSSE, vice-président de l’association Paysages de France… (l’émission dure un petit quart d’heure).

Lire notre article du 27 janvier 2008 sur Paysages de France en cliquant ici